L'église

Bâtie vers 1140 au pied du versant méridional de la vallée d'Automne, près de l'ancienne chaussée Brunehaut, l'église est classée parmi les monuments historiques depuis 1931.

Descriptif :L'édifice a 32 mètres de long, dont les deux tiers pour la nef, et 15 mètres de largeur totale.De la construction d'origine, ne subsistent que la nef basilicale de quatre travées et le clocher assis à l'extrémité du collatéral sud.

Façade :
La façade présente deux pignons, l'un tronqué, garni de crochets, percé d'une large fenêtre ogive simple de l'époque tertiaire, l'autre ayant un portail à deux rentrants avec colonnettes et moulures du commencement du XIII ème siècle;
Cette entrée est précédée d'un porche soutenu par deux colonnes massives.

Nef :

La nef est moderne et lambrissée à l'intérieur. Les arcades sont en plein cintres, sauf à la première travée.
Ces arcades retombent sur des piles rectangulaires à dosseret en saillie vers le bas-côté. Ce qui a pour effet de rigidifier le mur gouttereau.

Les fenêtres en sont aujourd'hui aveuglées. A la seconde travée, le petit portail montre, à droite, une chauve-souris sculptée à la retombée de l'archivolte. La travée centrale montre une voûte ogive à nervures formées de trois boudins reliés par des cordons de violettes. Les chapelles latérales sont du même temps que la galerie de gauche.

 

Latéraux :

Le latéral droit a été reconstruit en 1811; le gauche est voûté à nervures croisées et écussons dans le goût du XV ème siècle.Les latéraux, modernes en partie, cachent les anciennes petites fenêtres romanes de la nef. Il y a au nord une porte ogive à moulures subaiguës appuyant sur des fûts grêles garnis de petits chapiteaux à double rangs de feuilles découpées; le tympan figure une ogive trilobée. Au-dessus est pratiquée une fenêtre triangulaire curviligne inscrivant six roses festonnées. Trois autres fenêtres en ogive géminées sont pourvues de roses à moulures anguleuses.

 

Enfin, peu avant 1500, le bas-côté nord est voûté ou revoûté.

Chœur

Le choeur est terminé par trois pignons avec autant de fenêtres, une ogive bipartite avec rose à quatre festons, une intermédiaire bouchée, une troisième à têtes tréflées du XV ème siècle. Au cours de la seconde moitié du XIII ème siècle, l'église bénéficia d'un nouveau choeur à chevet plat flanqué d'une chapelle au sud et d'un croisillon au nord.