Le zero phyto c'est quoi ?

réponse en 5 questions ...

Qu’impose la réglementation ?

Depuis le 1er janvier 2017, la loi de transition énergétique interdit l’utilisation des produits phytosanitaires (dont les désherbants chimiques) par les collectivités pour l’entretien des espaces publics, ce qui a pour conséquence une présence plus visible des herbes dites « folles ».

 

Que fait notre commune pour répondre à la réglementation ?

Elle s’engage via la « Charte d’entretien des espaces publics » à ne plus utiliser de produits phytosanitaires, y compris pour l’entretien des cimetières et terrains de sports. Pour cela, elle bénéficie de subventions et d’un accompagnement de la part de l’Agence de l’Eau pour la formation des agents et l’achat de matériel alternatifs.

 

Quelles conséquences pour la commune ?

-          Une modification de pratiques d’entretien par nos agents pour la mise en place de techniques alternatives au désherbage chimique, techniques demandant plus de temps d’entretien,

-          Une présence plus visible d’herbes « folles » sur certains espaces,

-          Une modification du paysage urbain : tontes moins fréquentes, enherbement des trottoirs et des allées de cimetières, paillage, prairies fleuries et fauche tardive…

 

Quels bienfaits ?

-          Amélioration de mon cadre de vie (arrêt de l’utilisation de produits néfastes pour la santé et l’environnement  à pollution des eaux et des sols).

-          Préservation de la biodiversité.

 

Que puis-je faire ?

Il faut modifier sa vision du paysage urbain et devenir acteur du changement. Un espace « propre » n’est pas un espace sans mauvaises herbes, mais un espace sans produits chimiques.

Je peux aider à l’entretien de ma commune en entretenant mon trottoir et/ou mon caniveau (sans utiliser de produits chimiques qui seront interdis à la vente aux particuliers en 2019).

 

La commune change et devient plus naturelle !